Canfranc

"Les Espagnols devaient fournir à la garnison deux jours de vivres et les moyens de transporter les papiers et les bagages jusqu'en France. A l'arrivée de la colonne à Canfranc, elle fut obligée d'y passer la nuit, le col ayant été rendu impraticable par la neige tombée les jours précédents. Les mulets fournis pour le transport des bagages avaient été déchargés à leur arrivée dans ce village, puis renvoyés ; le lendemain on refusa d'en donner d'autres. Les guerilleros d'escorte et les habitants paraissant disposés à attaquer les français désarmés et à se partager leur dépouilles, ces dernier crurent prudent de partir malgré le mauvais état de la route et parvinrent, après mille difficultés,  à franchir le col de Canfranc et à arriver à Urdos. Pour sauver la comptabilité du 14e escadron, le capitaine Foison la fit partager entre tous les gendarmes ; elle fut reconstituée plus tard et se trouve actuellement aux archives administratives du ministère de la guerre. La place de Jaca rendu, il ne restait plus un Français dans l'Aragon."

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Martin, Emmanuel (1852-1927). - La gendarmerie française en Espagne et en Portugal (campagnes de 1807 à 1814) : avec un exposé des opérations militaires exécutées dans les provinces du nord de l'Espagne par nos armées, les troupes régulières ennemies et les guérillas espagnoles, d'après les archives du ministère de la guerre, les archives nationales et autres documents manuscrits ou imprimés. - Léautey (Paris), 1898. En ligne sur Gallica

Galerie Canfranc

  • Français
  • Anglais
  • Espagnol
  • Allemand
  • Occitan

Depuis le boulevard ...

Le projet "Horizons" est soutenu dans le cadre de la Fabrique BNSA - Région Aquitaine.

Le projet est portée par la Communauté d'agglo Pau-Pyrénées.