Un dialogue entre Pau et son paysage
Les sites inscrits et classés Horizons Palois
Un héritage de la villégiature
Du paysage au territoire : Un enjeu de développement local durable

 

Vue vers les Horizons Palois depuis le boulevard des Pyrénées

© CDAPP/Marc Heller

Un dialogue entre Pau et son paysage
Les sites inscrits et classés / Un héritage de la villégiature / Du paysage au territoire : Un enjeu de développement local durable

L'ensemble des Horizons Palois est composé de la vue depuis Pau et des sites protégés sur les coteaux : c'est la réciprocité des vues qui lui donne tout son sens. Le dialogue entre la ville et les coteaux est l'essence même de cette protection.

L'appellation Horizons Palois date de 1944 et correspond au classement et à l'inscription de 17 sites composant le panorama admiré depuis Pau. A l'époque, le Ministère des Sites décide de protéger des éléments majeurs et structurants du paysage : les saligues du bord du Gave, le Golf de Billère et des parcs de résidences de campagne installés sur les coteaux. Tous sont réunis sous le nom d'Horizons Palois.
Ce zonage vient protéger un paysage né de la main de l'homme. C'est l'alternance de pleins et de vides qui compose l'équilibre et la beauté de la vue depuis le Boulevard des Pyrénées, générée par les multiples activités présentes sur le site (villas de villégiature, exploitations agricoles, viticulture...) combinée à la présence d'éléments naturels comme les saligues ou les forêts.

Les sites inscrits et classés Horizons Palois
Un dialogue entre Pau et son paysage / Un héritage de la villégiature / Du paysage au territoire : Un enjeu de développement local durable

Les 17 sites protégés (inscrits et classés Horizons Palois) sont situés sur les communes de Bizanos, Jurançon, Gelos, Mazères-Lezons, Billère et Uzos. Le parc du château de Franqueville, celui de Perpignaa ou de la villa Nirvana en font partie. Au début du XXème siècle, afin d'expliquer les composantes de cette vue, la rambarde du Boulevard des Pyrénées est équipée de plaques nominatives désignant les pics de la chaîne pyrénéenne qui sert de toile de fond, faisant de la promenade un véritable belvédère sur ces Horizons.

Horizons Palois, classement du 18 avril 1944

© CDAPP/SIG

Découvrez quelques uns de ces sites : gave et saligue, golf de Billère
Liste complète des 17 sites protégés

Un héritage de la villégiature
Un dialogue entre Pau et son paysage / Les sites inscrits et classés / Du paysage au territoire : Un enjeu de développement local durable

Au départ, la ville tournait le dos aux montagnes. Seul le Château et ses jardins bénéficiait de ce point de vue. Jusqu'au début du XVIIIème, les montagnes sont assimilées à un monde obscur, sauvage car méconnu. Puis, à la fin du XVIIIème siècle, ce paysage montagnard se charge de valeurs positives, encore accentué par la vogue du pyrénéisme naissant. Les Horizons Palois  deviennent aussi sublimes qu'ils pouvaient être effrayants.
Au milieu du XIXème siècle, Pau se développe sous l'effet de l'essor du tourisme climatique qui attire une clientèle d'hivernants étrangers. La ville s'invente au XIXème et se rêve station huppée pour une société cosmopolite à laquelle elle offre lors de la season tous les fastes d'un art de vivre luxueux.

Le panorama palois sur les Pyrénées est un atout indéniable dont la mise en valeur prend une place majeure dans les plans d’aménagement urbain. Pour profiter de cette vue, une longue promenade d’1,5 km en est réalisée dans la deuxième moitié du XIXème siècle, suivant les plans de l'architecte Alphand. Le Boulevard des Pyrénées est conçu comme une réplique montagnarde à la promenade des Anglais à Nice. Très rapidement, il devient un lieu prisé de la vie mondaine, lieu idéal pour voir et se faire voir. Dans ce jeu de regards, et renonçant à la résidence à l'hôtel, certains hivernants font construire des villas somptueuses sur les coteaux face à la ville. Le paysage est ainsi progressivement construit, aménagé et mis en scène pour pouvoir être contemplé. Pour preuve, l'imposant Pavillon des Arts, initialement établissement de bains puis casino, s'est fait discret pour libérer la vue : il cultive ainsi le paradoxe d'être tout aussi monumental vu d'en bas, qu'invisible depuis l'esplanade de la place Royale.

La vue actuelle est donc le fruit d’un équilibre entre un bâti vernaculaire et remarquable et une certaine idée de la nature, constituée des parcs, des champs, des vignes et d'espaces forestiers et agricoles, ayant les Pyrénées pour toile de fond. Parce que ce paysage culturel fait partie de notre identité collective et témoigne des étroites et intimes relations entre notre société et son environnement, une candidature au label du patrimoine mondial de l'Unesco est envisagée.

Du paysage au territoire : Un enjeu de développement local durable
Un dialogue entre Pau et son paysage / Les sites inscrits et classés / Un héritage de la villégiature

Nouveau regard sur le paysage

© CDAPP/Marc Heller

Au-delà de la vue, le périmètre des Horizons Palois recouvre un territoire d'une grande richesse en plein cœur d'agglomération. Il est un condensé de l'extraordinaire variété de paysages et de milieux qui caractérisent l'agglomération. Consciente du formidable potentiel de cet espace, la collectivité a engagé différents projets de valorisation à l'heure du développement durable. La création du Stade d'eaux vives, l'instauration d'un Parc Naturel urbain ou encore la réflexion sur l'avenir du  quartier Porte des Gaves en sont les témoins : ils illustrent la prise en compte des enjeux économiques, sociaux, environnementaux et urbains dont sont porteurs les Horizons Palois, et plus généralement le paysage.

  • Français
  • Anglais
  • Espagnol
  • Allemand
  • Occitan

Depuis le boulevard ...

Le projet "Horizons" est soutenu dans le cadre de la Fabrique BNSA - Région Aquitaine.

Le projet est portée par la Communauté d'agglo Pau-Pyrénées.